Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Développement personnel et Social

Rapport, du rapport et du rapport....

9 Novembre 2014 , Rédigé par Undercover Publié dans #Assertivité

7 Réflexions sur le RAPPORT

Je le répète bien souvent le rapport est une pièce maitresse du RESEAUTAGE. Réseauter sert à plusieurs choses :

- à s’affilier avec des personnes intéressantes

- à trouver du boulot

- à élaborer des partenariats économiques

- à séduire les femmes.

Et le rapport alors ? Voilà l’objet de cet article aujourd’hui.

Nous avons abordé cette notion lors de notre précédent article sur comment réseauter lors d'un salon professionnel.

Avant même d’expliciter la notion de rapport, il faut comprendre que le rapport n’est pas une activité personnelle.

Rapport, du rapport et du rapport....

Instaurer du rapport est parfois difficile à déceler étant donné que tu ne peux contrôler seul cette stratégie. Autant engager les émotions d’une autre personne t’appartient - c’est le moment où tu fais ton show, cet instant où tu créés de la tension… Le rapport, quand à lui relâche la tension…

Il est plus facile de prendre les initiatives et d’en accepter les conséquences notamment quand elles sont positives. Notamment avec la gente féminine, les hommes apprécient quand une femme réagit positivement à leur show, alors ils poursuivent leur spectacle pour obtenir plus de réactions positives. Ce sont ces mecs qu’on appelle couramment les « dragueurs »- simplement, parce qu’ils sur-jouent de leurs tactiques de flirts ou taquineries. Et crois moi, toujours jouer le même jeu te dessert dans tes relations amoureuses.

Mais c’est aussi vrai dans toutes relations. A force d’agir avec tension dans tes relations interpersonnelles, il y a de forte chance que tu perdes toute attractivité. Même si quelques tactiques pressurisantes peuvent être nécessaires, il faut aussi céder ta place. Autrement dit, tu dois autoriser l’autre à te « pressuriser ».

C’est là qu’intervient le rapport - le rapport t’invite à la fermer pour mieux écouter les autres. Le rapport te sert à te lier et à te connecter à l’autre. L’objectif du rapport est donc double :

  • la personne doit te rejoindre dans ton camp et
  • elle doit se sentir suffisamment à l’aise pour entretenir un éventuel partenariat.

Toute interaction progresse deux fois plus vite si les deux personnes désirent avancer.

Oui, je répète : toute interaction progresse deux fois plus vite si les deux personnes désirent avancer. Cela suppose qu’un individu doit cesser ses tactiques pour éviter de lasser son interlocuteur avec ses preuves d’insistances.

Pendant longtemps, je me suis laissé dupé par cette stupide idée de « survente», que ce soit dans mes relations amicales ou avec avec les femmes. Résultat : Peu d’amitié et aucune relation sentimentale. Nada, que nini !

En admettant que les belles femmes ou mes proches m’appréciaient et qu’ils voulaient juste me donner une raison de leur rendre leur intimité, j’aurai probablement mené une vie bien plus joyeuse et aisée. Et très souvent je tergiversais en me demandant ce qu’avais fais ou dis de mal. Le vrai problème n’était pas le quoi mais le simple fait d’avoir fait ou dit quelque chose qui était mal.

Je ne vais pas m’excuser parce que cet article n’apporte pas de tactique mais je veux que tu comprennes que tu ne peux contraindre une personne à entrer en rapport en utilisant ton attirail de «super vantard ». C’est la raison pour laquelle les « tactiques » traditionnelles conçues pour que ton interlocuteur te séduise ne fonctionnent pas à ce niveau-là. Selon mon expérience, la qualification, le Cock & Funny, ou même la délivrance de la routine du Cube sont autant de tactiques vouées à l’échec. Ces astuces manquent d’authenticité et sont trop rentre-dedans.

Jamais tu ne laisseras une personne suffisamment à l’aise avec toi sans lui laisser un espace émotionnel pour entrer en rapport. La seule façon de céder cet accès : l’écoute. Et crois, il n’existe aucune tactique sauf celle de fermer sa bouche et ouvrir grand ses oreilles

Même si cette section reste la plus courte quant à ses Stratégies Avancées, c’est probablement la phase la plus longue dans toute relation.

En gardant cette idée en tête, tu comprendras qu’il faut accepter tout aspect émotionnel d’une interaction pour éviter tout sérieux et robotique des stratégies au cours de cette longue phase.

Dans nos Stratégies Avancées de Rapport, la plupart des tactiques combinent à la fois des aspects émotionnels (comme la taquineries ou l’amusement) avec des thématiques purement logiques. C’est ce doux mélange qui favorisera une meilleure connaissance mutuelle, en toute authenticité.

Attention, ce n’est pas parce que tu cherches à créer du rapport qu’il faille pour autant abandonner tout aspects émotionnels - en revanche, il ne faut pas autant l’engager que dans une phase d’engagement. En général, nous te recommandons de réduire l’aspect émotionnel de moitié. Encore une fois, beaucoup des tactiques pour créer du rapport combine la « logique » avec de « l’émotion ».

Comment savoir si tu es en phase de rapport ?

Si tu es en phase avec une personne, cela impliques alors que tu as atteint son Seuil d’Attirance. Il est alors grand temps de commencer à la traiter comme si c’était un proche. Même si tu taquinerais tes amis en blaguant avec, ce ne sont pas LES SEULES FACONS de faire. Tu alternes aussi avec des conversations sérieuses et sensées avec elle. Souvent, en discutant avec ses proches, on mélange amusement avec émotion et aussi conversations logiques - Tu dois alors te comporter ainsi au cours de cette troisième étape.

Voici 7 astuces à pondérer pour provoquer du rapport :

  1. Pense à trois sujets « bateaux » que tu peux utiliser à tout moment d’une conversation. Cela pourrait servir pour combler de longs silences.

2. Repenses à ces petites « conspirations » entretenues avec tes amis, proches qui donnent un sentiment d’appartenance, ou d’unicité. Ces conspirations facilitent le rapport.

3. Commence à toucher les autres juste comme si c’était un réflexe. Fais-le avec tes amis, et progressivement fais-le auprès des autres. Même si cela te parais étrange au début, prends-en l’habitude. Un léger toucher rapide reste un geste authentique.

4. Repenses à tes dernières conversations et comment tu peux répondre aux questions style entretien d’embauche. Réponds-tu par des réponses logiques ? Ou émotionnelles ? Est-ce que tes conversations tombent dans trop de logiques ou dans un surplus d’émotions ?

5. Réfléchis aux dernières interactions où un quiproquo s’est installé. efforces-toi à te rappeler les indices que tu aurais manqué. Essaies de comprendre le sous-texte utilisé par ton interlocuteur après coup.

6. Pense à ton propre « style » quand tu interagis avec les autres. As tu tendance à parler ou à écouter ? Pense au nombre de fois où tu as laissé de la bande passante à ton interlocuteur pour te séduire.

7. Essaies de te remémorer un instant quand une personne semblait désintéressée sans pour autant te rejeter. demandes-toi combien tu as parlé et combien l’autre a contribué à l’interaction.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Développement parsonnel 11/11/2014 15:02

J'avais une autre compréhension de la signification du mot rapport. Cet article m'a apporté un plus surtout les 7 astuces à pondérer pour provoquer du rapport.