Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Développement personnel et Social

10 Activités à Faire Etant Au Chômage

14 Avril 2013 , Rédigé par Undercover Publié dans #Style de vie

 

Actuellement au chômage ?

 

Que pensent donc les employeurs de ce trou trop important dans ton CV ? Pas de panique.

 

Sache qu’aujourd’hui en France la durée moyenne d’un chômeur avoisine les 18 mois (pour 24 d’indemnité chômage maximum). Une enquête menée par Careerbuilder révèle qu’une vaste majorité des employeurs restent empathiques dans une période de récession. Les résultats sont le fruit de 3'023 rendez vous avec des recruteurs et des professionnels en ressource humaines réalisés entre novembre et décembre 2011.

 

Nous te fournissons quelques résultats intéressants pour tout chômeur ; cela peut te donner de l’espoir et des astuces pour asseoir ta position sur le marché de l’emploi.

 

 

 

 

http://negociations-musclees.com/wp-content/uploads/2012/07/entretien-dembauche.bmp

 

 

 

« Plus de 40% des chômeurs ont décroché du travail au cours des 6 premiers mois de chômage» raconte Rosemary Haefner, la vice-présidente ressources humaines de CareerBuilder.

 

 

« Certes, on peut penser qu’un long trou dans son CV peut nuire à sa reprise d’emploi, mais l’étude infirme cette idée. Et c’est une excellente nouvelle pour tout candidat à l’emploi ! En comblant ces trous avec intelligence, la majorité des employeurs se focaliseront plus sur la valeur ajoutée du candidat à l’équipe qu’à analyser les durées de chômage »

 

 

85% des recruteurs interrogés se montrent compréhensifs sur les trous dans le CV compte tenu de la période de récession que nous vivons actuellement. 94% comprennent aussi que les candidats occupent un poste inférieur à leur qualification dans ce contexte économique.

 

 

Attention, n’attends pas qu’un employeur sympa te propose un poste ! En fait un employeur découvrant un trou chez un candidat peut penser que ce dernier a perdu de son talent depuis qu’ils ne les a pas développé. C’est en faisant une action bénévole, à faire un petit boulot ou en prenant un cours que tu peux entretenir tes compétences – ainsi tu démontres aux employeurs que tu n’es pas rester inactif dans ta période de chômage ; tu parviendras bien à être opérationnel dès le premier jour ; voilà ce que prétend Haefner.

 

 

Voici la liste des activités recommandées par les employeurs recensés par CareerBuilder. Ces activités favorisent le développement, l’extension et le renforcement de tes compétences en période de crise. Tu deviens ainsi un bon parti à embaucher.

 

 

 

Utiliser des mots clefs

 

 

Aussi longtemps que tu recherches un job, tu vas passer un bon nombre de temps à envoyer et à corriger ton CV. N’oublies pas d’utiliser des mots-clefs. Pourquoi ? Aujourd’hui, maints employeurs utilisent des outils électroniques pour repérer et ranger les bons candidats. Tu dois personnaliser ton CV pour chaque poste sur lequel tu postules, en incluant des mots clefs dans ta candidature. Quand tu postules à une offre, recherche ces mots dans l’offre et inclus les dans ta carte de visite, CV ou lettre d’accompagnement. Fais-le et ton CV apparaitra en haut de la pile.

 

 

Fidéliser

 

 

Sais-tu que 67% des candidats à l’emploi ne rappellent pas un employeur après leur avoir adressé leur candidature ?!!! Et ils se disent intéressés par l’offre d’emploi ?! Un appel une dizaine de jours après avoir postulé sur une offre reste indispensable pour justifier de sa motivation. Une petite note manuscrite ou par mail de remerciement après un entretien d’embauche est intéressante pour que l’employeur soit fidélisé.

 

 

 Lis la presse Professionnelle

 

 

Selon l’étude de CareerBuilder, les secteurs des technologies de l’information, l’ingénierie, la santé, la vente et le consulting sont ceux qui embauchent le plus. Donc lis la presse économique de ton bassin de l’emploi, reste éveillé sur les opportunités autour de chez-toi et lis également un journal lié à ton activité. Aujourd’hui, il existe bon nombre de magazine pour chaque expertise. Investir dans un abonnement est un excellent moyen de maintenir ses compétences et connaissances à jour. C’est si évident que peu de chômeurs aujourd’hui le font.

 

 

 Réseauter

 

 

Un CV remis à un recruteur par une personne de la société a plus de chance d’être retenu. Souvent tu assimiles cette pratique à du piston. Combien de personnes admettent que le piston fonctionne ? La majorité d’entre nous le reconnaissent. Alors, construis et étend ton réseau de contacts au travers des réseaux sociaux et des organisations professionnelles. Engage-toi dans un club d’experts. Fais comprendre à tes amis, ta famille et tes contacts professionnels qui tu recherche un job et demande leur aide pour rencontrer des entreprises qui t’intéressent.

 

 

 Utilise ton chômage pour trouver des idées

 

 

En écoutant les autres, en lisant la presse locale et réseautant, tu peux trouver des idées innovantes pour une campagne marketing, pour développer tes compétences et même en faire une source de revenu. Tout candidat qui démontre ses idées au cours d’un entretien justifie sa passion, sa connaissance, et son engouement ! Une fois encore, ce sont ces candidats qui sortent du lot. Efforce-toi de trouver des solutions pour gagner du temps ou être plus productif et efficace.

 

 Faire de l’intérim ou des petits boulots.

 

 

79% des employeurs le recommandent. Pourquoi ? « Les employeurs apprécient les gens qui sont opérationnels et adaptables. Ils aiment les candidats qui conçoivent rapidement le travail à faire » explique Andy Teach.  Un court travail peut t’apporter une lettre de recommandation pour obtenir un emploi sur une plus longue durée.

 

 

 Prendre un cours.

 

 

61% des recruteurs interrogés recommandent une formation (même de courte durée) pendant une période chômage. Teach explique que l’on ne cesse jamais d’apprendre durant sa carrière professionnelle ; plus nous gagnons des compétences techniques meilleurs nous serions. En suivant une formation dans son expertise, tu démontres une rigueur et un sérieux dans ton travail et tes capacités à prendre des initiatives. Un autre avantage de suivre une formation est aussi de réseauter avec d’autres personnes spécialistes dans son domaine (que ce soit les formateurs ou les formés).

 

 

 Faire du bénévolat

 

 

60% des recruteurs admettent qu’une activité bénévole te rend plus attractif. « En optant pour une action à but non lucrative, tu sous-communiques une information cruciale sur ta personnalité » Teach explique. Ainsi, tu démontres un souci d’assister les autres en proposant tes services – et que l’argent n’est pas ton unique préoccupation. Teach précise qu’une société qui recrute recherche non seulement des compétences adaptées au poste mais aussi des personnalités et de l’intégrité chez leurs postulants. Quoi de mieux que de faire une action bénévole ?

 

 

 Avoir sa Propre Activité

 

 

28% des employeurs suggèrent de le faire – il faut s’accorder que parfois débuter son activité peut demander un investissement financier et de temps considérable ! Certes si tu en as les moyens, c’est un super élément à mettre en avant sur ton CV et un outil marketing personnel incroyable ! L’avantage de travailler à son compte fait que tu peux le faire à mi-temps ou à temps plein selon ton envie de travailler au service d’une autre entreprise ; tu développes également des talents transférables en cas de reprise d’emplois salariés.

 

 

 Commencer son blog professionnel

 

 

11% des recruteurs prétendent qu’un blog professionnel peut être un bon moyen de se positionner face aux potentiels recruteurs. Pourquoi ?

 

 

Simplement parce que les recruteurs te découvriront alors expert dans ton secteur d’activité. En mettant en avant ses connaissances en ligne  tu communiques alors une passion et c’est une bonne façon de se distinguer des autres. Voilà ce que Teach prétend. Parce que créer un blog professionnel est une belle prise d’initiative concernant ta carrière le temps de chercher un nouveau job !

 

 

 

Toutes ces activités justifient du sérieux d’un candidat à l’emploi ; une capacité à optimiser sa période de chômage en restant proactif. Le tout consiste à faire le lien entre le bénévolat, son blog, les séminaires assistés et les travaux intérimaires. L’ensemble de ces activités nous préparent pour notre prochain job. Les chômeurs qui les accomplissent avec réussite n’ont pas à s’inquiéter sur leur temps de chômage.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article