Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Développement personnel et Social

[Charisma Creator 9] La Clef de l'Agressivité Masculine

10 Octobre 2009 , Rédigé par UC Publié dans #Loi de l'Attraction

 

 

Vos disciplines sont celles des mâles Alpha?

 

Un homme Alpha lorsqu’il se tient à des ses disciplines, sort de sa zone de confort régulièrement. Il sait pertinemment bien que sortir de sa zone de confort est comme un rite de passage. C’est bien cette sortie de sa bulle qui a fait de lui un alpha. Il a compris que s’étendre au-delà de son petit cocon est la clef du développement personnel.

 

Cela demande du courage de sa part, en dépit de ses éventuels doutes et peurs. Il comprend ses doutes et ses peurs mais il trouve un moyen de les surmonter pour avancer.

 

Cela demande aussi de la persistance malgré ses pseudo-échecs. Car l’homme Alpha ne considère jamais un échec comme un échec mais comme une petite erreur commise. Pour lui, c’est avant tout une leçon et de cette petite erreur il va persister en affinant cette erreur en une discipline pratiquée régulièrement.

 

Ses activités sont souvent extérieures, et il y a une place pour des activités intérieures et des activités extérieures. La place accordée selon varie selon les résultats qu’il veut obtenir (il sait que 20% de ses activités vont occasionner 80% de résultats). Ainsi, il va s’accorder une expertise, il va créer (écrire un livre, enregistrer un disque, se produire sur scène etc..)

 

Dans ses habitudes, il agit avec agressivité et engagement, il se contrôle émotionnellement etc..

 

En définitive, l’homme Alpha va utiliser la clef secrète de la pro-activité. Je vous renvoie aux articles déjà mentionnés sur le blog qui traite de ce sujet. Cette semaine nous allons mettre en pratique tout cela à travers 4 piliers.

 

Si nous reprenons les 15 caractéristiques de l’homme alpha, cette semaine nous allons étudier les caractéristiques 1, 5, 8, 9, 10, 11, 12 et15.

 

 

01. Le pouvoir des intentions

 

Quelle est la meilleure façon d’apprendre ? Que vous désirez retenir les capitales des pays européens, que vous désirez apprendre à séduire une femme, ou à apprendre à devenir plus riche, la meilleure façon d’apprendre consiste à se poser une question.

 

Dans votre développement personnel quotidien, la question récurrente que vous vous posez serait « Que puis je retirer de cette expérience … ? ». Vous allez utilisez le pouvoir des questions.

 

La première démarche consiste donc à ses poser les bonnes questions.

 

Or pour comprendre ce qu’est une bonne question, il faut reprendre la théorie du cercle d’influence de Stephen Covey.

 

Selon Stephen Covey nous vivons tous dans nos préoccupations (notre cercle des préoccupations). Le cercle des préoccupations concerne aussi bien notre emploi, notre relations aux autres ou encore les circonstances qui nous tombent dessus. Et pourtant, il n’existe qu’une partie sur laquelle nous avons le contrôle. Cette partie correspond à votre cercle d’influence.

 

Une bonne question agit sur votre cercle d’influence. Si votre question consiste à dire « Comment séduire ma voisine Julie ? », cette question agit sur votre cercle des préoccupations mais pas sur votre influence, car vous vous préoccupez de ce que pense Julie de vous. Par contre, se poser comme question « Comment inviter Julie au barbecue organisé Dimanche » agit sur votre cercle d’influence, car il n’en tient qu’à vous-même.

 

Arrêtez-vous sur l’engagement suivant, n’allez pas plus loin !! STOP ! Vous risquez de gâcher la suite. L’article ne va pas disparaître vous reviendrez dessus plus tard.

 

 

Engagement 34 : Cette semaine, vous allez reprendre vos règles et disciplines Alpha vues la semaine dernière. Notez les dans votre journal.

 

Pour chaque discipline et règles, notez si ces règles sont de vos compétences ou de vos incompétences.

 

Pour vos incompétences vous allez noter si vous en avez conscience ou non.

 

Pour vos compétences, même si vous travaillez dessus, notez vos doutes, vos perfections envisageables, votre niveau.

Pour chacune, vous allez vous poser la bonne question pour clarifier vos intentions.

- engagement trimestrel -

 

 

Stephen Covey définit dans son ouvrage la Huitième Habitude 6 niveaux d’intentions selon son degré de compétences et d’incompétence. Les voici :

 

 

·        Je n’ai pas conscience de mon incompétence, j’attends qu’on me demande de faire.

·        J’ai conscience de mon incompétence, je demande. C’est ici que le pouvoir des questions prend tout son sens et les recherches peuvent vous être bénéfiques avant de consulter.

·        Je développe mes compétences mais je reste avec des doutes, je me dois de faire des comptes rendus immédiatement. Ici, le rôle du mentor a tout son sens.

·        Je développe mes compétences et j’ai besoin encore de les parfaire, je me dois de faire des comptes rendus périodiquement.

·        Je parfais mes compétences consciemment, je peux faire des recommandations et conseiller si on me demande. Dans ce cas, vous pouvez devenir mentor d’une autre personne.

·        J’applique mes compétences inconsciemment, je me contente de faire.

 

Dans les 5 premiers cas, vous l’aurez compris vous allez étendre votre cercle d’influence. Si vous vous contentez de faire quelque chose que vous maitrisez depuis des années, vous n’alliez pas étendre votre cercle d’influence.

 

Imaginez le cas d’un chercheur d’emploi désespéré (incompétence inconsciente) et qu’un employeur ne l’a pas pris parce qu’il attendait son appel (incompétence consciente). Ce chercheur d’emploi va demander l’aide d’un consultant pour apprendre à relancer un employeur, il s’y essaie auprès d’autres employeurs (compétence remise en question). Il poursuit ses démarches avec l’aide du consultant pour parfaire son discours (perfection de la compétence). Après quelques tentatives, il le fait naturellement (compétence) et explique à ses amis comment faire (mentorat).

 

Vous comprenez que son cercle d’influence s’est alors élargi. Ainsi, l’engagement suivant va faciliter votre intention en élargissant le votre.

 

 

 

Engagement 35 : Cette semaine, vous allez reprendre vos règles et disciplines Alpha vues la semaine dernière.

 

Clarifiez la bonne intention qui va élargir votre cercle d’influence. Quelles sont vos ressources actuelles et lesquelles sont nécessaires ? Allez vous réquisitionner l’aide d’une personne, avez vous besoin de suivre votre évolution, allez vous faire vos recherches personnelles, quels sites Internet ?

 

Votre intention doit être alors claire et précise.

- engagement trimestrel -

 

 

 

02. La clef de la focalisation

 

Vous l’avez compris, vous avez défini alors votre intention ! Maintenant votre engagement nécessite de la pro-activité.

 

Comme nous l’avons vu lors d’un article précédent, la pro-activité est votre capacité à répondre aux évènements sans réagir. Votre liberté de choisir conditionne la réponse au stimulus.

 

Sous l’impulsion d’un stimulus défini par votre intention, votre liberté de choisir demande de la focalisation et de la concentration. C’est grâce à votre faculté de concentration que vous maintiendrez votre liberté de choisir et donc votre pro-activité

 

Pour faire simple, la clef de la pro-activité consiste à aligner votre concentration sur vos intentions par votre liberté de choisir. Comme la démontré Victor Krankl, notre liberté de choisir est définie par 4 points : notre imagination, notre volonté, notre conscience de soi  et notre conscience.

 

L’imagination consiste à voir la fin avant de réaliser votre intention. Votre volonté est l’application de votre intention. Votre conscience de soi est l’art de se détacher de l’évenement et du stimulus. Enfin, votre conscience est votre capacité à distinguer le bien du mal.

 

Reprenons le cas de l’invitation de Julie au  Barbecue. Vous doutez de vos compétences pour l’inviter mais vous savez que vous devez l’inviter elle et ses amies pour vous faciliter la tâche. Dans un premier temps, vous allez vous représentez la scène où au lycée, vous allez discuter avec Julie et ses amies jusqu’à l’invitation (imagination). Vous arrivez au lycée vous allez passer à l’acte (volonté) sans vous focaliser sur le résultat (conscience de soi ou ce que Dr Paul appelle l’Ego Observateur). De retour chez vous, vous allez annoter dans votre journal ou sur un forum pour étudier vos ressentis et ce qui a marché et ce qui n’a pas marché (conscience).

 

Vous venez d’entreprendre une démarche proactive en utilisant les 4 points de Frankl. Notez au passage que l’imagination fait appel à vos capacités mentales, votre volonté à vos capacités physiques, votre conscience de soi à vos capacités émotionnelles et votre conscience à vos capacités spirituelles.

 

Notez que vos capacités mentales sont liées à votre cerveau, vos capacités physiques à votre corps, vos capacités émotionnelles à votre cœur et votre capacité spirituelle à votre âme. Ces quatre dimensions vont les unes avec les autres pour former votre être unique et intègre. Nous en reparlerons bien plus tard.

 

 

 

Engagement 36 : Cette semaine, à l’aide de votre journal et pendant 90 jours vous allez avoir une meilleure compréhension de la nature de votre proactivité..

 

Chaque soir dans votre journal, vous allez annoter l’activité proactive entreprise du jour et l’activité réactive du jour. Une fois noté, vous allez noter ce que vous avez observé dans ces activités pour mieux les analyser selon les éléments précédents.

- engagement annuel -

 

 

Engagement 37 : Cette semaine, à l’aide de votre journal et pendant 90 jours vous allez faire de vos réactions une activité proactive.

 

Selon les activités réactives, vous allez prendre d’affiner vos facultés d’imagination, de volontariat, de conscience personnelle, et de conscience.

- engagement quotidien -

 

 

 

03.  Maintenir son état mental

 

Jim Rohn stipule que la différence entre la réussite et l’échec est minime : « l’échec est une succession d’erreurs commises quotidiennement. La réussite est une petite discipline appliquée tous les jours ».

 

Le mot clef de la réussite est la discipline : l’utilisation de votre volonté appliquée quotidiennement. Si votre intention et votre question est claire alors la volonté vous devriez l’avoir.

 

Les gens se disent souvent « je manque de volonté », ou « je manque de discipline ». Beaucoup de personnes désirent faire du sport quotidiennement, mais il manque de volonté. C’est FAUX !!

 

Le problème de la majorité de ces personnes réside dans le fait qu’ils ne maintiennent pas leur état mental et sont dérangés par une multitude de distractions. La personne qui n’a pas le temps de faire du sport car il rentre tard le soir à cause du boulot est distraite par son travail.

 

Je voudrais vous expliquer que l’état mental est conditionné par des émotions et des sentiments. Quel est la différence ?

Dans le cadre de la proactivité nous avons vu que notre liberté d’agir fait l’interface entre le stimulus et la réponse. Sans utiliser notre liberté d’agir nous devenons réactifs. Avec une bonne utilisation (en utilisant notre CIV) notre réponse est proactive. Or un stimulus peut être interne ou externe.

 

Si le stimulus est extérieur, comme une présence féminine qui provoque en nous quelque chose, nous parlons d’émotions. Si le stimulus est interne, comme le fait de douter de soi, nous parlons de sentiments. Parfois une émotion se transforme en un sentiment.

 

Gérer son état mental passe par une bonne gestion de ses émotions et de ses sentiments. Gérer ses sentiments c’est lié au recadrage. Si vous doutez de vos capacités, vous devez recadrer pour prendre confiance en vos capacités. La bonne gestion des émotions passe par des exercices de relaxation ou de méditation.

 

Une émotion est du domaine du ressenti : cela peut être un pincement de cœur, une palpitation, une douleur dans les jambes …. C’est du physique !

 

Je vous propose un petit exercice développé par Eben Pagan (aka David DeAngelo) pour gérer vos émotions et votre état mental.

 

 

Engagement 38 : Cette semaine, vous allez faire un exercice de méditation, relaxation pour apprendre à bien gérer vos émotions.

Disposez d’un temps et d’un lieu de relaxation. Fermez les yeux. Imaginez une situation occasionnée par un stimulus externe. Prenez 5 minutes pour ressentir l’émotion associée. Vivez l’émotion, localisez la que ressentez vous. Vivez avec, localisez cette énergie, déplacez la dans votre corps. Donnez lui une couleur. Continuez de la déplacez, changez sa couleur.

Apprenez à dompter votre émotion pendant 90 jours.

- engagement quotidien -

 

 

Nous avons parlé aussi de distractions. Pour faire le plus simple possible, nous allons aborder 3 types de distraction.

 

La première est liée à la fixation de la concentration. Vous ne le savez peut être pas encore mais le cerveau humain n’est capable de se concentrer sur UNE SEULE pensée à la fois. Et pourtant nous nous évertuons à penser à plusieurs choses en même temps. Réfléchissez à cela un instant. Arrêtez-vous quelques uns …

 

Vous savez combien les gens disent « les hommes n’utilisent que 10% de leurs facultés cérébrales » ou d’autres chiffres très bas.

 

Et bien, laissez moi vous dire que je pense que nos facultés cérébrales sont pleinement utilisés, mais le problème est qu’elles sont sollicités constament.

 

Pour reprendre l’adage précédent, je dirais plutôt que « les hommes n’utilisent que 10% de leur pleine attention au moment présent».

 

L’esprit est occupé.

 

Il ne connaît pas l’acceptation, la complétude, et la perfection. Il part toujours à la recherche de la Réponse, à élaborer constamment des stratégies pour le problème suivant qui était et reste crucial pour survivre.

 

Vous devez prendre conscience de votre attention. Vous devez l’entrainer, un peu comme si c’était une autre entité à part.

 

Vous devriez toujours garder une attention fluide … sans jamais la laisser s’accoler à quelque chose – que ce soit une fille, un résultat, un échec passé ou même un succès passé.

 

Si le téléphone sonne, si un email vous vient, un AMOG interrompt la conversation ou une nana vous shit-test, restez sur votre intention claire et définie au départ ne vous détournez de rien d’autre, sans AUCUN PRETEXTE.

 

La second type de distraction est lié à la pression sociale. La pression sociale est la sensation physique qui vient d’un conflit fictif ou réel entre vos intentions et les intentions des gens de votre entourage. Cela inclut aussi les conflits fictifs ou réels entre vos opinions et celles des autres.

 

Notez que j’ai précisé réel ou fictif.

 

Peu importe les intentions ou les opinions des autres, ce qui importe c’est ce que vous pensez de l’intention et de l’opinion des autres

 

La pression sociale est amplifiée quand vous êtes face à des gens plus dominants que vous. Les gens agissent inconsciemment pour satisfaire les figures dominantes dans leur vie, même les figures qui sont absentes physiquement.

 

Mais si vous désirez vous sortir de cette force sociale, il vous suffit d’ajuster votre focalisation.

 

C’est encore plus simple que vous ne le pensez.

 

La première étape passe par se convaincre que la plupart des temps les gens ne vous jugent pas.

 

Ils sont bien trop soucieux de leurs problèmes et insécurités que de penser aux vôtres ! Ne soyez pas narcissique

 

Ensuite, comprenez que le souci de ce que pensent les autres de vous n’est rien de plus qu’un besoin d’approbation sociale.

 

Souvenez-vous que le fait de démontrer votre manque de recherche d’approbation accroît toujours votre dominance et ainsi cela vous rend plus attrayant encore. Les femmes sont toujours attirées par les hommes qui se contrefichent de ce qu’elles pensent. Admettez le !

 

Enfin, ôter toute focalisation sur ce que les autres pensent pour la diriger vers votre activité ; pour une approche à froid, cela signifie marcher vers votre cible, vous connecter avec elle et commencer à la screener !

 

Enfin, la troisième forme de distraction est ce que je conviens d’appeler la violation. Après avoir pris conscience de vos intentions et vos objectifs dans votre vie, vous allez dessiner automatiquement et inconsciemment une route pour y parvenir.

 

Vous pourriez décider de vous lever tôt chaque matin, à pratiquer des exercices trois fois par semaines ou à vous engager à lire 3 heures par semaine sur certains sujets qui vous passionnent.

 

Dès que vous agissez à l’inverse de votre éthique, vous allez violer vos intentions et dévier de votre chemin tracé inconsciemment, et ainsi cela va affecter votre état mental.

 

Voici les 3 formes de distractions.

 

 

Engagement 39 : Cette semaine, vous allez reprendre une de vos intentions claires et précises qui va étendre votre sphère d’influence.

A l’aide de votre journal, vous allez reprendre les 3 types de distractions. Commencez par fixer l’attention sur votre objectif sans penser à rien d’autres. Envisagez ce que les autres diraient sur votre intention et comment pourriez vous leur répondre. Enfin, appliquez vous à respecter votre intention sans la violer.

Adoptez à éviter toute distraction progressivement.

- engagement quotidien -

 

 

04.  Une expression alpha

 

Les 3 premières conditions réunies et votre expression s’alignera sur vos intentions de départ. Vous serez donc en congruence avec vos intentions, donc vous devenez naturellement un alpha !!

 

Ce neuvième cours est probablement le plus important de tous. Une fois compris et intégré, vous gagnerez en charisme naturellement.

 

J’entends beaucoup de personnes me dire que le langage corporel est important dans son expression. J’entends aussi certains gourous dire focalisez-vous à tenir votre tête bien droite, les épaules relâchées légèrement en arrière car cela affecte son état mental. VRAI. Or beaucoup de personne prenne le chemin à l’envers.

 

Commencez par travailler votre état mental, votre focalisation et vos intentions, vous oublierez votre corps. Vous découvrirez que votre langage corporel viendra tout naturellement ! Je rentrerai un peu plus dans le détail plus tard dans la seconde partie sur des techniques pour étudier son langage corporel

 

 

 

Ceci étant, dorénavant chaque engagement dans les cours suivants, sera davantage une nouvelle intention qu’un engagement. Pour clore le chapitre sur la masculinité, nous aborderons la fois prochaine la méthode Covey pour donner LA PRIORITE AUX PRIORITES et mieux gérer son temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article