Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Développement personnel et Social

Comment Prendre des Notes ?

17 Mars 2013 , Rédigé par Undercover Publié dans #Style de vie

Je voudrais commencer cet article par un petit exercice :

 

Inspire-doucement l’air par le nez en gonflant le ventre comme un petit ballon. Expires doucement l’air par la bouche, en abaissant le ventre comme pour le rentrer à l’intérieur de votre corps.

Vis chaque expiration comme une sensation de libération, de détente. La phase d’expiration doit être plus lente, plus longue que l’inspiration. Entraînes-toi à pratiquer cet exercice pendant 3 minutes.

Et reviens sur le blog !

 

Tu viens de faire un exercice de respiration abdominale, je t’invite à consulter l’article sur le sujet écrit par l’expansion, ici.

 

Quel rapport avec la prise de note me dis-tu ? Lis la suite tu comprendras mieux.

 http://territoiresenresidences.files.wordpress.com/2009/10/visite2-resid-npdc-web2.jpg

 

Tout au long de notre vie nous sommes amenés à prendre des notes, pendant nos années scolaires pour se remémorer de nos cours et les réviser. Au travail, pendant les réunions de service ou les formations nous devons prendre des notes. Parfois nous prenons des notes lorsque nous écoutons une émission radio ou télé et au cours de séminaires. Bref, tout au long de notre vie nous prenons des notes.

 

Nous prenons des notes pour :

 

            - développer sa concentration

            - garder une trace claire et réutilisable rapidement

            - apprendre et mémoriser

 

Dans cet article je vais te donner une méthode qui repose sur 4 concepts clefs.

 

Avant Même de Commencer

 

Premier point clefs, pour prendre des notes il faut être relaxé. Notre système (dés)-éducatif nous « apprend » à prendre des notes sous pression. Je me suis souviens lors de mes années DUT, un de mes enseignants en droit nous dire qu’on doit prendre pleins de note jusqu’à être fatigué. Il ne marquait aucune pause, et derrière nous ramons tous pour prendre des notes pour les régurgiter lors de nos contrôles.

 

Dans notre système scolaire contemporain, la pression reste intense, car la système fait que nous devons suivre des cours imposés sans poser de questions et les régurgiter après lors des tests. Au-delà de la pression, plus le temps passe plus j’appelle cela de la torture.

 

Un linguiste américain et professeur de langue Michel Thomas quant à lui développa une méthode d’apprentissage rapide des langues purement oral et sans le moindre support écrit (donc aucune prise de note) qui, d’après lui, permet d’apprendre en 8-10 heures ce qui prendrait plusieurs mois pour un cours traditionnel. Vous retrouver ses méthodes sur son site internet, ici. Il estime effectivement qu’on apprend mieux en étant détendu. Pas de prise de note, pas de devoir à la maison, pas de contrôle.

 

Chantal Formaggio, sophrologue,  expose sa théorie sur le sujet ici.

 

Donc une des premières conditions ici pour prendre des notes consiste à se relaxer. C’est la raison pour laquelle je vous ai fait faire ce petit exercice de respiration. Relâchez vous et ne vous mettez aucune pression pour apprendre.

 

Activité à faire :

Apprends à respirer pendant 3 minutes 3 fois par jour.

 

Généralement, lorsque nous sommes en formation, en séminaire, que nous écoutons une émission radiophonique qui nous intéressent nous avons une idée de ce que nous cherchons et ce que nous souhaitons apprendre.

 

Il est important de définir précisément l’information que nous souhaitons obtenir à la fin de la lecture avant même de la commencer.

 

Lorsque tu assistes à un séminaire de David DeAngelo sur la séduction, qu’attends-tu de ce séminaire ? Quelle réponse attends-tu ?

 

Est-ce :

 

Comment sortir de ma zone de confort face la jolie blonde de mon pallier pour l’aborder?

Quelle technique utilisée pour être moins stressée quand je discute avec une femme qui me plait ?

Etc…

 

Sois précis sur tes objectifs.

 

Généralement, lorsqu’on lit un livre sur un sujet précis nous le lisons pour apprendre quelque chose. Ce qui importe lorsque nous assistons à un cours, c’est le pouvoir de notre intention.

 

Avant même de prendre des notes définis correctement et très spécifiquement l’intention.

 

Activité à faire :

Définis clairement ton intention avant de prendre un cours / écouter un séminaire.

 

L’Apprentissage Expérimentale et ses 2 Méthodes

 

En 1984,  David Kolb publie « Experiental Learning » et développe le cycle d’apprentissage et ses 4 styles. Vous trouverez le détail de ses études ici.

 

Nous allons nous arrêter un instant sur son style d’apprentissage. En connaissant le style d’apprentissage, nous facilitons ainsi notre travail de prise de notes et savons ce qu’il nous faut et ce qu’il nous manque pour bien comprendre le sujet.

 

Selon Wyatt Woodsmall, comprendre c’est avoir l’assimilation de la connaissance organisée.

 

Il est important lors de la prise de note de connaitre son style d’apprentissage. Tu peux ainsi au préalable savoir ce que tu vas prendre comme note et aussi par défaut savoir ce qu’il te manque pour avoir une meilleure compréhension du talent à avoir.

 

Pour cela, il faut déjà connaitre son style d’apprentissage.

 

35% de la population comprend en trouvant la réponse « pourquoi ?». Ces innovateurs prennent des cours et des notes et attendent le pourquoi d’une situation. Ils explorent le bénéfice du cours, l’intérêt présenté par le sujet. Les innovateurs utilisent le principe de métacognition en prenant des notes (je vous expliquerais plus loin ce concept) pour noter leurs émotions et leurs ressentis. Pourtant, 35% de la population oublient la réponse « comment » et n’en tiennent pas compte.

 

22% de la population comprend en trouvant la réponse « Quoi ?». Les analytiques ont un précieux respect pour les connaissances de l’expert. Ils attendent le sujet, le contenu détaillé, organisé  et l’exactitude des informations. En prenant des notes, ils retiennent les concepts, processus et principes liés à l’expertise abordée. 22% des gens se contrefichent de « Et maintenant » qui a également son importance dans leur apprentissage.

 

18% de la population comprend en trouvant la réponse « Comment ?». Les pratiquesattendent de leur cours et de leur note à savoir comment résoudre la problématique, ils attendent les applications et des informations utiles. A l’instar des innovateurs, cette catégorie de personnes utilise la métacognition pour noter à partir de l’expertise organisée énoncée un plan d’action et des procédures. 18% de la population n’accorde guère importance à la question « pourquoi » qui pourtant les aiderait à se développer plus personnellement.

 

25% de la population comprend en trouvant la réponse « Et maintenant ?». Les dynamiques eux veulent connaitre de leur cours ce qui arriverait s’il faisait cela. Ce sont des dynamiques car ils recherchent l’impact et souhaitent voir ce qu’ils peuvent faire et ce qu’ont fait les autres. 25% d’entre nous accorde peu d’importance aux concepts de l’expertise et en ce sens on ne les voit que très peu écouter, voir ou assister à des cours.

 

Activité à faire :

-          Définis ton style d’apprentissage

-          Envisage le contenu de tes notes et la méthode à utiliser.

 

« Métacognition » Voilà un joli mot pour désigner une idée simple. La métacognition signifie uniquement « penser à ce que l’on pense ».

 

Sans rentrer dans un joli débat « ésotérique », ce principe s’appuie sur la rédaction de ce qui nous passe par la tête et est intrinsèquement lié à la notion de conscience de soi.

 

Gombert disait : « La métacognition est un domaine qui regroupe : les connaissances introspectives et conscientes qu´un individu particulier a de ses propres états et processus cognitifs ; les capacités que cet individu a de délibérément contrôler et planifier ses propres processus cognitifs en vue de la réalisation d´un but ou d´un objectif déterminé »

 

Comment utiliser ce principe en prenant des notes ?

 

Lorsque tu prends des notes plutôt que de noter par écrit ce qui est dit, tu peux noter ce à quoi tu penses en songeant à ce qui est dit. Que peut-il te passer par la tête :

 

o   Des émotions ou des ressentis : prends note de ces émotions, labélise-les et explique l’événement et les circonstances qui t’ont mis dans cet état.

o   L’imagination d’un plan d’action : en réfléchissant à ce qui est dit, tu peux tenter d’imaginer une stratégie d’application de la connaissance présentée.

 

Quel intérêt de cette méthode ?

 

Cela permet d’apprendre beaucoup sur soi et de faire un travail de réflexion que nous ne prenons pas toujours ! Labéliser une émotion est probablement la première étape pour mieux apprendre à contrôler ses émotions. Identifier les circonstances peut faciliter ton travail proactif et la bonne réponse à donner aux circonstances données (notamment pour mieux gérer ses émotions).

 

Cette technique m’a personnellement changé la vie ! Si tu veux en savoir plus sur le sujet je t’invite à consulter les travaux de Vic Johnson et même le chapitre dédiée à la Proactivité dans les 7 Habitudes de Ceux Qui Réussissent Tout Ce qu’Ils Entreprennent de Stephen Covey à la rubrique connaissance de soi.

 

Activité à faire :

-          Profites de cet instant pour te regarder d’un point de vue extérieur – regarde toi faire ce que tu fais

-          Passe une journée durée à réfléchir à ce que tu penses quand des circonstances extérieures t’arrive

 

Le Mindmap ou La carte mentale est un diagramme utilisé pour décrire visuellement l'information. Une carte mentale est souvent créée autour d'un seul mot ou le texte, placé au centre, à laquelle sont associés des idées, des mots et des concepts sont ajoutés. 

 

Le concept  a été d’abord développé par Tony Buzan. L'idée lui vint alors qu'il écrivait Une encyclopédie du cerveau et de son utilisation (An Encyclopedia of the Brain and Its Use) en 1971.

 

Un MIND MAP se construit comme suit : au centre le thème ou sujet de la Mind Map en image et en mots. Depuis ce centre, des branches en couleur irradient dans toutes les directions en portant les idées principales sous forme de dessins et de mots-clés. Ces branches irradient à leur tour vers des idées secondaires, en image et mot-clé, etc..

 

Pourquoi utiliser cette technique dans le cadre de sa prise de note ?

 

Pour une raison simple : la mémoire.

 

70% des individus qui peuplent cette planète sont des visuels ; cela signifie qu’ils se souviennent des choses après les avoir vu. Ne t’est-il jamais arrivé de regarder plusieurs fois dans le dictionnaire un même mot parce que tu ne t’en souviens plus. Maintenant si tu ne sais pas ce qu’est un scialytique regarde les images correspondant à ce mot dans Google (résultat ici). Tu verras que tu t’en souviendras mieux.

 

Certes, cet exercice de mémoire est simple avec des « objets » spécifiques, retenir un concept est légèrement plus compliqué. Pour le retenir, il te suffit de t’en représenter une image. C’est pourquoi le Mindmap peut t’être utile.

 

Tu retiendras plus le Mindmap ou le diagramme que la définition trouvée dans le dico.

 

Alors amuses toi au Mindmapping en prenant des notes tu stimuleras un peu plus ta mémoire.

 

Activité à faire :

-          Lis un article et ne prends aucune « note retranscrite ».

-          Dresse un Mindmap avec les concepts clefs.

 

Et Maintenant ?

 

Une dernière chose, il est important de définir un système de prise de note.

 

Voici mon petit système de notes :

 

Personnellement, j’apprends plus facilement en répondant à la question Quoi – donc il me manque souvent la partie « Et Maintenant ? ».

 

Du coup quand un concept est précisé, je le note quelque part dans mon Imap, sans y noter la définition (avec internet, je peux facilement revenir dessus et en plus je le mémorise facilement). J’utilise un stylo à 4 couleurs.

 

En bleu ce sont les concepts. En rouge ce sont les exemples (et de préférence quand j’opère à la relecture de mes notes j’utilise mes propres exemples). En vert ce sont les étapes ou le « Et Maintenant ? ». Enfin en noir, ce sont les éléments qui répondent à mon intention de départ.

 

Ainsi avec un Imap coloré il m’est facile de revenir dessus quand j’ai à nouveau besoin d’y revenir.

 

Et toi quel est ton système ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

magnetic balls 13/05/2014 13:59

I do ask such questions myself. I think we should give more emphasis on our work and do not worry about the result. It is always good to maintain a positive attitude towards life. Thanks for sharing this with us and keep posting more updates in your blog.